Voiliers Classiques rc
Amoureux des voiliers classiques, bienvenue. On voit de plus en plus de voiliers "Youpi" naviguer sur les plans d'eau. C'est ici qu'ils sont nés, ou presque. C'est sur les bords de ce blog qu'ils ont tiré leurs premiers bords, qu'ils ont connu leurs premières victoires, leurs premières défaites. En jetant votre ancre sur cette page, le temps d'une navigation, vous partagez un joli rêve. Merci à vous.

Nettoyer son bateau sans toucher un chiffon.../Clean his boat without cloth...

Par cni le 30 mai 2014, 20:53

 

L'ennui avec l'hiver, c'est que la poussière s'accumule sur les bateaux, et il faut bien à un moment briquer le pont. Il y a 2 écoles : fabriquer un petit aspirateur avec un pinceau et un stylo bic ou... Passer au grand nettoyage de printemps. Le vrai, l'intégral !

The boredom with winter, it is because the dust accumulates on boats, and it is necessary at the moment to scrub the bridge(deck). There are 2 schools: make a small vacuum cleaner with a brush and a pen ball-point or... Pass in the spring spring cleaning. The truth, the complete! 

 

Tout commence donc par un petit bord de portant, histoire de dépoussièrer les voiles à grands coups d'empanages. On lofe ensuite juste ce qu'il faut pour passer au "petit coup de jet d'eau" sans lequel un dimanche matin n'est pas vraiment un dimanche matin...

 

Everything thus begins with a small edge of carrying, washing sails in big knocks of empanages. We luff then just what one needs that to pass in the " small blow of water jet " without whom on a Sunday morning is not really on a Sunday morning... 

 

A ce stade du nettoyage, le yachtman consciencieux s'offrira un bord de près serré, histoire de rincer le bord jusque dans ses moindres recoins. S'il y a de la vague, c'est tant mieux ! 

At this stage of the cleaning, the conscientious yachtsman will offer himself an edge closely tight, just to rinse the edge to his slightest hidden recesses. If there is of the wave, that's fine 

 

Malgré la fatigue accumulée, il est bon de tirer quelques bords sous le soleil, afin de faire sécher un peu tout ça. Et voilà un Youpi propre comme un sous neuf ! Qui a dit que le ménage était une corvée ????

 

In spite of the accumulated fatigue, it is good to pull some edges under the sun, to air a little all this (we work not above!!!). And here is a yippee clean as one under nine! Who said that the housework was a duty???? 

 

Posté dans Général - Commentaires (0) - Rétroliens (0)

Dès que le vent soufflera...

Par cni le 5 mai 2014, 18:24

Je sais qu'il arrive, qu'il est en route, qu'il sera bientôt là. Déjà l'eau s'impatiente et devine sa caresse. Déjà le vent souffle en cherchant ses voiles. "Mon" Youpi n'en finit pas de se construire. Comme le cordonnier néglige sa bottine, je laisse à mon yacht le temps de s'inventer. 

 

Il aura, si mon imagination est bonne, la voilure légère et les entrailles nouées : il sera de tension autant que de liberté. Il n'y aura que du bois, du métal, et de l'air. Un horizon entier dont chaque degré est une aventure. Il sera vaillant aux heures de tempêtes, agile devant l'obstacle, tenace au louvoyage. Il crachera l'écume à la face des nauffrages. Il m'emmènera heureux, simple et solitaire, aux confins d'un lac dont il fera une mer. Il portera et mes rêves et mes chagrins. Il chantera l'ailleurs même sans partir bien loin. Je le suivrai des yeux, des pouces et puis du coeur. La gîte me raidira le dos, j'aurai peur quelquefois. Et toujours de la vague il sortira vainqueur. 

 

Je sais, je sais bien : il n'est qu'un jouet et je n'suis plus l'enfant. Il est la modestie des rêves un peu trop grands. Et il est l'alibi pour parler sentiment. N'empêche ! Que ça va être bon, de partir à son bord. De le voir naviguer, d'aller raser les berges. D'aller fouiller un peu les roseaux et les rochers. N'empêche, n'empêche... Vivement qu'il soit terminé !

 

 

Posté dans Général - Commentaires (0) - Rétroliens (0)

Comment s'offrir un Youpi ?/How to offer itself one Yippee?

Par cni le 30 avril 2014, 08:13


Envie de construire et/ou de naviguer "classique" ? 

Le Youpi est disponible en Kit

ou prêt à naviguer.

Kit = 349 Euros + 16 euros de port.

Pour commander, par Mail :

naviguezenyoupi@live.fr

Règlement par chèque. Le chèque est encaissé uniquement à l'envoi du kit. Garantie satisfait ou remboursé.

Pour acheter votre Youpi directement à l'atelier :

Lillois, parisien ? Vous pouvez passer directement chercher votre Youpi dans l'un de nos 2 ateliers. Merci de 

prendre rendez-vous au zéro six 29 93 73 87. 

  LE KIT.

(la photo date un peu mais dans l'idée c'est toujours à peu près ça...). Le kit demande quelques travaux pour devenir un bateau, mais c'est à la portée d'un débutant, sans gros outillage ni connaissance. Il est livré avec un guide en images. Il comprend : une coque lestée avec sous-pont prêt à coller. Les lattes de bois nécessaires à la finition du modèle (pin d'oregon, acajou), les 4 voiles en tissu cousues, l'accastillage en laiton (ridoirs, ferrures...),les mats et divers espars (bome, beaupré, corne...), le gouvernail, les instructions de montage en images (dossier de construction pas à pas). Il faut y ajouter votre radio. Comptez tout de même au moins 2 ou 3 week-ends de boulot avant de naviguer. C'est un modèle assez simple à construire même par un débutant et surtout à faire naviguer mais ce n'est pas un "ready to sail" avec juste des pièces en plastique à emboîter. Prix : 349 euros + 16 euros de port pour la France. Les délais varient de 2 à 5 semaines... 

   Déballage du kit en vidéo (merci au Youpiste qui a pensé à filmer la scène !) : 

http://youtu.be/v9h05gwcI6g  

Le "prêt à naviguer". 

 

Pour ceux qui n'ont pas le temps, pas l'envie, pas la place, il est possible d'acheter un Youpi déjà construit par moi. Dans ce cas vous recevez un Youpi peint aux couleurs de votre choix, gréé, avec les servos posés, la radio 2,4 Ghz, etc. Il ne manque plus que les piles. Le prix d'un Youpi Ready To Sail est de 1490 euros avec des servos et la radiocommande 2,4 Ghz, le tout monté et réglé pour que vous n'ayez plus qu'à gréer le mat et mettre à l'eau (+ port). Evidemment, tout est garanti...

Tarif applicable aux commandes au 5/01/2012.  Clubs, distributeurs, assocations me consulter. Le Youpi est reconnu comme monotype par la Fédération de France de Modélisme Naval.  

 

 

Les "options" possibles :

- Rail de fargue ajouré.

- Couleurs au choix.

- Nom du bateau gravé (plaque laiton).

- Laize des voiles tracées.

- etc selon votre bon plaisir.

 

Bon à savoir : il peut y avoir un peu d'attente car je fabrique les prêt à naviguer un par un, c'est vraiment du sur mesure. Pour patienter vous pouvez demander les photos du chantier et voir avancer pas à pas votre yacht. 

  

Renseignement, contact, commande, blabla sur le thème des bateaux : je m'appelle Dominique Tourte et vous pouvez me joindre à cette adresse mail : 

naviguezenyoupi@live.fr

 NB : A ce jour, plus de 270 Youpi naviguent ou sont en construction... Sans compter le vôtre !!!!

 

naviguezenyoupi@live.fr

 

In english ???

 

Technical characteristics of YOUPI : 


Length of hull: 92 cms. 

Width: 17 cms. 

Depth: 17 cms. 

Height total: 88 cms env.

Weight: 2,300 kg. 

Ballast: 1.300 kg.

Buckle: 4 sails. 

Contrôle : 2 channels. 


The kit includes: 

The hull in fiberglass, with sub-deck in balsa wood. 

The slats of Oregon pine 3x3 mm to realize the deck. 

Miscellaneous slats of mahogany to realize roof. 

The already sewn cloth sails. 

The metallic elements of the rigging in brass.

Masts, bome, etc. 

The note in image. 


It does not include: radio, glue, varnish...


The kit is practicable by a beginner. We can contact me at any time during the construction for an advice.


Priceof the kit: 325 E + shipping


 

Deadline : 3-5 weeks. 


To order of the foreigner contact me by e-mail: naviguezenyoupi@live.fr


Possible payment by paypal without overload. 

Guaranteed satisfied or paid off. 


Youpi is a craft european manufacturing intended for the promotion of the radio-controlled sail "classic".  

 

Posté dans Général - Commentaires (6) - Rétroliens (0)

Le Youpi du mois d'Avril

Par cni le 30 avril 2014, 01:12

Alors qu'on est gentiment en train de passer la barre des 300 exemplaires (!), un Youpiste sympa m'envoie les photos de son oeuvre. On est sur le Youpi N°135, construit à partir du kit et joliment customisé par Marc, son propriétaire. Un grand bravo à lui !!!! Le truc qui fait encore plus plaisir : Marc m'a écrit le plaisir qu'il avait eu à construire ce bel oiseau. Comme on le comprend... :-)

 

 

Posté dans Général - Commentaires (0) - Rétroliens (0)

Le Youpi n°270 baptisé au Jardin du Luxembourg.

Par cni le 30 novembre 2013, 01:48

Et voilà le travail ! Le Youpi N°270, joliment baptisé Argol II, a rejoint son élément avec son jeune skipper aux commandes. Après tout ce travail, c'est un drôle de sentiment qui s'empare du constructeur, j'avoue ! Pour fêter ce lancement, voici un petit résumé des photos que l'armateur a reçu pendant toute la construction. A mon avis il est là, le vrai luxe de ce bateau : le voir naître petit à petit, de la manière la plus artisanale du monde :-) 

 

Ici, début novembre : le pont est déjà collé, poncé... 

Mi novembre : le roof est construit et j'ai appliqué le fond dur (la pièce c'est pour l'échelle ;-)) 

 

2ème quinzaine de novembre : le gréement est posé. C'est une petite boutique de couture lilloise qui fabrique les voiles sur mes indications, depuis le début ! Ils sont très fiers de participer à la construction de ce bateau et me demandent souvent des nouvelles de leurs réalisations, qui prennent le vent aux 4 coins du monde...

Fin novembre : la coque est mise en peinture, l'armateur l'a choisie noire avec un liseret blanc. Les espars sont formés dans du Sitka Spruce, un bois très léger et rigide : un must ! 

 Et voilà... Bon vent à toi Argol II !

 

Posté dans Général - Commentaires (0) - Rétroliens (0)

Sympa les mecs ! (des avis sur le Youpi)

Par cni le 9 novembre 2013, 04:51

Un billet de blog un peu spécial aujourd'hui pour remercier les Youpistes qui, y'a longtemps ou plus récemment, se sont invités dans l'aventure. Je vous présente très fièrement ces quelques avis qui n'engagent... Qu'à faire toujours mieux ! Il ne s'agit en rien de correspondance privée, je me permettrais pas, ces avis ont été recueillis sur le site "voile-rc" où un aspirant Youpiste demandait un avis éclairé. Promis j'ai rien demandé (mais je remercie les auteurs de me laisser mettre ici les photos de leur petit bijou) :

 

Le Youpi de Michel qui porte le numéro 172.  

"Un vieux débutant peut te diriger sur le Youpi, je n'en ai pas d'action.Lors de ma retraite j'ai reçu en cadeau de départ ce kit dont on m'avait décrit tous les mérites. Je croyais être un bon bricoleur et je me suis aperçu que j'avais 2 mains gauches. Que cela ne t'inquiète pas le grand plus de ce kit, c'est sont GRAND SERVICE APRES VENTE et l'amabilité du fondateur, des membres du directoire et en plus l'on peut dire de tous les membre.Tu ne te retrouves jamais seul. Tu as toujours derrière toi quelqu'un qui peut t'aider. Enfin j'ai réussi à terminer mon Youpi, j'en suis fier, c'est mon premier et j'espère, pas le dernier".

 Merci à Michel qui navigue du côté de Versailles. 

 
Le Y-je-sais-plus-combien de Denis l'Olonnais...
 
 

"le Youpi, mon premier bateau, est un regal a construire et a faire naviguer.

Facile d'acces, il demande en effet de suivre les tutos de Dom pour éviter de faire une annerie, demande quand même un peu d'attention nottament au niveau des capots et de l'étanchité, mais quel bonheur de le voir naviguer. maniable, leger, il ne tient pas de place, et avec son jeux de voile il permet de tirer des bords pratiquement par tous temps, presque, ici a Bayle en septembre, avec toute la toile".

 

Merci à Denis J dont le Youpi porte le N°52 et navigue à Pierrelatte.  

  

Le Youpi 77, à Thierry.  

"Mon youpi (le plus beau des YOUPI du monde de la terre,le77)est le seul admis en expos a la maison!!! La construction a partir d'un kit est relativement facile, il ne manque que la colle et le vernis. Sinon que du plaisir en navigation!

Merci à Thierry qui navigue dans les Yvelines.

 

Le Youpi n°100 de Richard. 

Le Youpi est un voilier qui ne me semble pas avoir d'équivalent dans le commerce; made in France et aujourd'hui c'est un exploit à noter; beau partout et en toutes circonstances, dans l'habitation et sur l'eau. Son "papa" Dominique peut veut aider dans sa réalisation avec différentes options de livraison. Propriétaire du numéro 100 depuis une petite année, je n'ai eu que du plaisir à le regarder et le faire voguer.

Merci à Richard qui navigue du côté de Vichy.

 

Le Youpi 146 d'Arnaud.

Je possède le Youpi 146 "One Eyed Jacks", acquis mi-juin et commencé quelques jours après, je l'ai fini mi-septembre, 3 mois moins 1 mois de vacances, 2 mois pour le faire, mais j'ai pris mon temps.

 "Quand on est outillé, le kit, le vernis, la peinture, la colle, le fondur et éventuellement la pate à bois, sont les seules dépenses. C'est mon premier bateau fait avec du bois d'arbre, je n'avais donc aucune expérience, ça c'est plutôt pas mal passé, il faut juste réfléchir et faire attention à ce qu'on fait. Mon seul investissement, ce fut un Dr..el, mais je pense qu'on peut s'en passer.

Quelques inquiétudes tout de même, mais très vite dissipées par Dominique, toujours présent pour donner des conseils à la moindre sollicitation".

Merci à Arnaud qui navigue du côté des Yvelines. 

 

Le Youpi 24.

" Je l'ai monté (hormis les capots) en 4 semaines en y allant très doucement. Un peu le matin, un peu l'aprem. J'y suis arrivé, tout novice que je suis, et je me suis régalé. La magie de ce pont en lattes qui prend forme m'a marquée. La présence et l'élégance du Youpi sur l'eau reste à chaque fois un moment d'apaisement et de grâce. De plus Dominique n'est vraiment pas avare en conseils. Sincèrement, si mon Y69 venait à disparaitre, j'en reprendrais un autre sans hésiter.

"J'ai monté le Y69 il y a quasi un an et demi maintenant et je n'avais jamais construit de bateau ou même pratiqué le navimodélisme." Arnaud.

Merci à Arnaud, propriétaire du Youpi N°69 qui navigue à Marseille.  

 

Le Youpi de Eric (Y54) bord à bord avec celui de Denis. 

"C'est magique, de le construire, de le faire naviguer (plutôt en bassin que sur de grands plans d'eau, il est tellement beau que je regrette de le perdre de vue)".

 

Merci à Eric, propriétaire du Youpi N°54 qui navigue à Montpellier. 

 
Le Youpi 50. 
Je pense être l’un des tout premiers à avoir cru en tous les avantages que pouvait receler ce petit voilier. En tant que responsable de la voile au sein de la Fédération de France de Modélisme Naval j’en ai fait (plutôt tenter…) d’en faire un monotype officiel pour organiser des régates de voiliers classiques. Pour avoir à plusieurs reprises piloté des Youpi, j’ai retrouvé les mêmes plaisirs de naviguer qu’avec les grands modèles. C’est vrai qu’il va gîter plus vite, mais il reste toujours gérable. je ne peux que te conseiller de faire l’acquisition d’un Youpi. Il existe d’autres kits de ce type de voilier en Angleterre (Moonbeam entre autre) qui sont plus onéreux qui de bien moins bonnes qualités de marche.
 
Merci à Serge, responsable voile au sein de la ffmn. 
 

"C'est le coté magique du YOUPI, c'est une machine à rêver, de l’accastillage à la couleur de coque, des aménagements intérieurs au gréement, tout est possible de la version base voilier de bassin à la super maquette. C'est ouvert et le cadre n'est que général, une coque sublime et un gréement à l'ancienne sur un pont bois, le reste c'est ton envie, ton désir, tes rêves et ton imagination. C'est pas pour rien que chaque YOUPI est unique et il sera  le plus beau parce que ce sera le tien.

Et à faire naviguer c'est tout bon. Dithyrambique comme évaluation et je ne suis pas actionnaire de la petite entreprise de Dominique mais simplement heureux d'en posséder un".

 

Merci à l'heureux propriétaire de "Zen", le Youpi n°119. 

 Et là vous vous dites "ben ouais mais y'a sûrement des gens qui sont moins conquis. J'ai bien peur que ce soit possible... Sur près de 300 bateaux c'est même quasiment certain. N'empêche, il n'y en a pas qui se sont manifesté dans la discussion dont l'intégralité est lisible ici : http://www.voile-rc.com/forum/topics/youpi-or-not-youpi-that-is-the-question?xg_source=activity&id=4090810%3ATopic%3A241081&page=1#comments
 
Encore merci à tous ! Le Youpi n'a pas été fait pour "faire du business" et son succès n'a pas fini de me surprendre autant qu'il me réjouit. Simplement pour le bonheur de partager pour de vrai une passion.
 

Posté dans Général - Commentaires (0) - Rétroliens (0)

Le Youpi du mois d'Octobre

Par cni le 23 septembre 2013, 00:58

Ce mois-ci, c'est le Youpi N°107 "Lady Anne" qui est en vedette (à ne pas confondre avec "Lady Anne, le Youpi N°02). Ce beau Youpi est l'oeuvre de Michel qui a régalé la blogosphère en photographiant chaque étape de la construction de son bateau (à voir ici : http://www.voile-rc.com/forum/topics/construction-du-youpi-n-107)

Michel se définit comme un débutant, et explique que le kit l'a bien aidé à se lancer. C'est déprimant des coups de voir comme les "débutants" peuvent faire des miracles. Le Youpi 107 est tout en raffinement et en légèreté. On sent le travail bien fait jusque dans les moindres détails. Et le plus sympa : il navigue ! 

Car aussi beau qu'il soit, un Youpi ça doit naviguer :-) C'est pas fait pour décorer la cheminée, même si c'est vrai qu'il est beau ! On voit sur les photos celui de Gilles, 2 Youpis qui naviguent de conserve... Quel rêve hein !  

 

Tout ça pour dire : Bravo Michel, et merci de m'avoir autorisé à piquer les photos de la construction, c'est du très beau bateau que tu as fait là et il honore la série.

Bon vent à tous les Youpistes !

 

Dom

 

Posté dans Général - Commentaires (0) - Rétroliens (0)

Le Youpi du mois de mai : APSARA (Youpi N°201)

Par cni le 10 mai 2013, 22:37

 Il est Basque ! Son nom est basque, son armateur aussi, bref "Apsara" est un Youpi du sud ouest. Il est venu faire un petit tour dans le nord pour un réglage de voile et le remplacement d'un servo pour qui c'était sans doute trop d'émotion de se retrouver dans une si jolie coque. 

Bref : en voilà une belle occasion de présenter à ce Youpi n°201 (déjà !) le vent du nord, le ciel si bas qu'un canal s'est pendu et toutes les autres joyeusetés d'ici. Un merci spécial à Claude venu en voisin assister aux essais "grandeur nature" sur ce joli plan d'eau dont je révèlerai pas l'adresse ;-)

 

Résultat des essais ? Apsara va pouvoir rejoindre son armateur en pleine forme et porter haut les couleurs de la série. Bon vent à toi Apsara !

 

Posté dans Général - Commentaires (0) - Rétroliens (0)

Le voilier Youpi du jour !

Par cni le 30 janvier 2013, 00:32

Merci à Pierre Henry pour cette très belle photo du Youpi "Diane", N°102. 

Ca fait plaisir un peu de lumière au milieu de cet hiver :-)

 

 

Posté dans Général - Commentaires (0) - Rétroliens (0)

Il était une fois... Le Youpi.

Par cni le 3 janvier 2013, 19:22

J'écris ça pendant que je m'en souviens encore, avant que ça disparaisse dans le quotidien et le fil des jours. Aujourd'hui beaucoup d'amoureux des bateaux connaissent le Youpi.Et avec le temps peu de monde sait encore ce que ce bateau a d'unique.  Voilà l'histoire en entier, telle que je l'ai vécue, avec plein de photos pour ceux que les histoires ennuient.

   

C'était vers 1997. A l'époque je rêvais de partir pour une année sabatique à la voile et, désargenté comme de juste, je ne pouvais pas encore me payer les leçons de voile (j'aurais dû, mais c'est une autre histoire !). Alors avec mes petites mains malhabiles, je me suis mis à coller entre eux des petits morceaux de balsa. Comme tous les mecs au monde j'avais d'abord rêvé d'un avion radiocommandé, construit en kit à l'époque. Et comme tout le monde mon avion a fait 1 seul décollage, et zéro atterissage. Pour former le bateau, je regardais attentivement de vieilles photos dans "voiles & voiliers", essayant de comprendre la forme... 

Contre toute attente, le bateau qui naquit de ces expériences eut le bon goût de flotter ! Sa forme était déjà pratiquement celle d'aujourd'hui. A peine dans l'eau, je me souviens l'avoir vu filer au près. J'avais toujours pas d'idées de nom, et là j'ai crié "Youpi", tellement heureux que ce bateau navigue, alors que j'avais tout fait au pif. A partir de ce moment, le "Youpi" est devenu l'objet de toute mon attention. Une vraie, une délicieuse, une formidable drogue. La journée au bureau je ne pensais qu'à ça. A l'époque y'avait pas encore internet, du coup je passais mes journées à écrire des histoires sur le bateau, en inventant un journal de bord, ou encore en écrivant de faux articles de presse nautique qui vantaient les améliorations du bateau. Le soir je mettais tout à la poubelle et, impatient, je retrouvais mon cher bateau pour 2 heures de navigation, été comme hiver, autant que le permettaient les piles !

  

On peut en rire, m'inviter dans tous les dîners de cons... N'empêche que cette époque fût marquée d'un bonheur formidable. Je plains ceux qui n'ont pas, une fois au moins, fait l'expérience de la passion dévorante, de l'obsession joyeuse, de l'énergie formidable qu'entretiennent chaque jour des heures de vent et d'eau. Petit à petit j'améliorais mon Youpi, essayant de nouveaux réglages, de nouvelles formes de voiles. Chaque promenade à pied devenait une chasse au trésor où je récupérais dans le canniveau une petite pièce métalique, un bout de ficelle, tout ce qui pouvait devenir une nouvelle pièce de mon bateau adoré. Niveau communauté, j'étais dans mon coin. Les rares modélistes que je croisais m'impressionnaient avec leurs oeuvres d'art. Mon bateau à moi tenait avec de l'enduit, des bouts de ficelles, des élastiques. L'essentiel du gréement était fabriqué en pic à brochette. Mais evidemment c'était le plus beau du monde.

 

Les années ont passé. J'ai réalisé le beau rêve de partir pour une année sabatique à la voile et pourtant dans chaque port, après chaque traversée, je me souvenais du bonheur de mon petit Youpi. Finalement la mer a été le prolongement de mes expériences. J'étudiais la chose comme un fou, impatient parfois de revenir pour mettre en pratique mon nouveau savoir de "marin". A mon retour en métropole, je retrouvais donc mon Youpi. Malheureusement, avec ses  années de tests et de navigation intensive,  il était bien fatigué. La coque de balsa, d'1mm à peine, craignait de nouveaux ponçages, d'énièmes changements de couleurs. C'est à cette époque que j'ai construit mon "Bel Ami", sorte de Youpi géant, sans perdre de vue mon Youpi original/el.

 

C'est à cette époque aussi que j'ai rencontré Pierre. Pierre est mouleur. Je lui parle de mon Youpi, de l'envie que j'ai d'en faire un modèle qui soit la synthèse de toutes ces années d'essai. Pas du tout pour en faire une série : juste pour moi, égoistement. Il me propose de fabriquer un moule du bateau dans sa forme actuelle, je lui demande un petit surplus de lest qui fait la quille si caractéristique, etc. En quelques semaines, je vois donc apparaître une forme étonnante : la forme d'un Youpi parfait, bien symétrique, conforme à son modèle mais en beaucoup plus heu... Bref, vous imaginez la différence entre une coque bordée par un novice et un moule nickel. Pour que le moule serve à quelque chose, plusieurs tirages de la coque sont faits. C'est là que l'aventure a pris un tour assez inédit. Le moment où bien malgré moi je me suis retrouvé à la tête d'un atelier de fabrication de bateaux !

 

Voilà donc la situation en ce début 2007. J'ai le moule du bateau, quelques coques. A ce moment un drame familial me touche et je me retrouve coincé à la maison, comme dans un enfer. Je me mets alors à trainer sur internet et pour me changer les idées, je survole les sites de modélistes. Une amie me propose à cette époque de mettre en ligne mes impressions, mes journaux de bord, toute ma "littérature Youpiste" qui finissait toujours à la poubelle. C'est ainsi que nait le blog que vous lisez. En paralèle je vends les premières coques de Youpi contre un don pour les pièces jaunes ou les petits princes. Mon idée du moment est de demander à des modélistes de m'aider à concevoir une sorte de Youpi encore amélioré. Moi je reste un débutant, passionné, mais débutant. C'est alors ma rencontre avec Francois, qui est intéressé par une coque. Francois est un voisin, passionné, et d'une intelligence désarmante. Il est aussi actif que je suis rêveur, aussi enthousiaste que je suis prudent. Il va s'impliquer comme un fou dans le Youpi et se met à construire 1, 2, 3, 4 bateaux. Puis 5. Puis 6. Une vraie collection de Youpi à lui tout seul ! C'est lui qui me pousse à mettre au point le bateau dans sa forme définitive. Lui aussi qui réfléchit pour simplifier au maximum la construction. Si le Youpi est aujourd'hui un bateau qu'un débutant peut construire, c'est beaucoup grâce à Francois.

 

Au même moment, je fais une autre rencontre qui va donner au Youpi une impulsion... Innatendue. Mes recherches pour trouver des amateurs de voiliers classiques et l'entretien de mon blog ont finit par attirer l'attention de Serge. Qui me contacte. Serge a des responsabilités dans une revue connue de modélisme ainsi qu'à la fédé. Au 10ème exemplaire du Youpi, il m'offre un coup de pouce complétement désintéressé et adorable : 4 pages d'articles dans la revue MRB. Et d'un coup, le Youpi devient un "vrai modèle". Si vous êtes modéliste, vous pouvez imaginer ce que ça fait de voir votre petite création ainsi propulsée dans la presse spécialisée. En fait, c'est un rêve qui se réalise, j'avais écrit "pour rire" des dizaines d'articles en m'imaginant qu'une revue s'intéresserait à mon Youpi. Bien sûr j'envoyais même pas ces articles, ils finissaient à la poubelle. Timidité... Et là pour de vrai, je vois mon Youpi dans le magazine. Les mails commencent à arriver. On me demande des coques. Des kits. Des voiliers prêts à naviguer. C'est parti ! Et croyez-le ou pas : j'avais vraiment pas prévu ça !

 

Ainsi donc, quelques mois après le tirage des premières coques, la situation est simple. Je suis l'architecte d'un bateau dont il existe déjà une cinquantaine d'exemplaires. Le bateau plaît. Ses performances sont pas si mal que ça, ce qui m'étonne beaucoup ! Devant le succès des premiers modèles, nouveau coup de pouce cette fois de la FFMN. Le bateau est reconnu officiellement, il devient un bateau dûment agréé par les instances officielles ! Ce qu'il y a d'étonnant, c'est l'audace des premiers Youpistes, qui ont osé envoyer dans la nature des chèques en attendant de recevoir d'on ne sait où le kit d'un bateau que personne n'avait jamais vu ni même essayé.  Si d'aventure vous croisez un Youpi portant un numéro en dessous de 80, saluez-le bien bas : c'est le bateau d'un poète, d'un audacieux et d'un mécène ! C'est à ce moment que Pierre Lannoy, qui mettait déjà à disposition gratuite ce blog, a eu l'idée de créer le site voile RC. Evidemment, j'y ai créé le groupe Youpi et décidé d'y inviter tout ceux que le bateau intéressait. Parallèlement, le Youpi a commencé à participer à des manifestations. Douarnenez 2010, le championnat de guadeloupe, le salon du modélisme à Paris... Ca a été de la folie ! Et sans abandonner mon boulot principal, je me suis mis à m'impliquer dans ce tourbillon. Puis voiles&voiliers a parlé du Youpi. Et consécration ultime : la célèbre revue du Chasse Marée lui a consacré un article. A partir de ce moment là, c'est devenu autre chose ! Je venais de fabriquer plein de Youpi prêts à naviguer, les commandes de kits arrivaient et moi... Il fallait que je me remette à travailler. En effet, depuis la base, je ne gagne pas un centime avec les Youpi. Les maigres bénéfices ont tous été réinvestis pour acheter du carton d'emballage, essayer de nouvelles techniques, imprimer des plans, participer aux salons, ou rembourser les casses de la poste... C'est alors que je confie à Marc la réalisation des kits. Il fond la société APM, destinée à réaliser les Youpi en kit avec un haut niveau de qualité. Grâce à lui le bateau va encore se rationnaliser, et la construction sera si bien avancée qu'il deviendra encore plus simple pour un débutant de se construire son Youpi. C'est dans cette ambiance que la série passe le cap des 200 exemplaires. 

 

 

Et aujourd'hui ? Haaa aujourd'hui. Je continue de fabriquer quelques Youpi prêts à naviguer, quand on me les demande gentiment. Les kits sont désormais produits par Marc à Argenteuil, cette activité fait bosser quelques personnes en France. Ma plus grande joie ce sont les Youpistes qui m'envoient de temps en temps une photo de leur bateau, ou disent à d'autres le plaisir qu'ils ont d'avoir barré ce bateau pas comme les autres. J'ai eu beaucoup de chance d'avoir vu autant de pays avec un petit bateau : la guadeloupe, le coiroux, Avignon... A présent il y a des Youpi un peu partout dans le monde : en nouvelle zélande, en chine, en suisse, au portugal, aux usa, au canada... J'en reviens toujours pas, à chaque fois que je croise une photo. Ce serait mentir que de dire que j'en tire pas une petite fierté d'ailleurs, qui s'approche plus du bonheur que de la vanité du reste.

Dans cette histoire j'ai parlé de quelques uns des "acteurs" du Youpi, mais comment les citer tous ? Car chaque youpiste, à sa façon et parfois sans le savoir, a réussi à me donner l'envie de continuer quand je me décourageais, m'a donné une bonne raison de poursuivre cette jolie quête. Aujourd'hui le Youpi a fait des petits et des fabricants proposent (enfin) des classiques ! Ou vont le faire. Je leur souhaite plein de succès bien sûr ! Si seulement ça pouvait les rendre heureux comme je l'ai été avec mon Youpi !

 

 

Epilogue :

Il est toujours sur son étagère. Sans son gréement. Il attend une petite rénovation depuis à présent 5 ans ! Mais le Youpi original existe toujours. J'espère un jour faire un petit reportage sur cet ancêtre. Le premier exemplaire de la série, le Youpi 001, a été vendu au profit de l'association "les petits princes", tout comme le N°100 en partie. Le N°200, je me le réserve, dès que j'aurais le temps de m'en construire un. Pour le reste de l'histoire c'est... A suivre !

 

 

 

Posté dans Général - Commentaires (0) - Rétroliens (0)

1 2 3 4 5 6 7  Suivant »